http://www.moderco.com/forums/forum/forum-fr/?lang=fr

ASTM E-90

Situation #A:

Un type entre chez un concessionnaire automobile GM et demande : « Quel est la consommation d’essence qu’un Chevrolet peut atteindre? » Le représentant lui remet un document sur en-tête de GM disant que la voiture « Chevrolet » décrite atteint une consommation de 6 L/100 KM sur l’autoroute et 8 en ville pour une consommation combinée de 7 L/100 KM. Le type dit alors « Parfait. J’en prends une » et part avec la voiture. Le problème est que le document est daté 1986, la voiture est une Sprint conçue et construite il y a 27 ans, de 3 cylindres, avec un moteur d’un litre, une transmission manuelle et ce modèle n’a été fabriqué que durant 2 ans.

 Situation #B:

Un type demande à un fabricant reconnu de cloisons mobiles « Quel est le CTS de votre cloison ? » Le fabricant/distributeur fournit un résultat de test de son montrant le nom de la compagnie et une valeur du CTS, disons 52. « Parfait! Je vais le spécifier/acheter/utiliser ». Le problème est que l’essai a été effectué en 1994, dans un laboratoire qui n’est plus en affaires, en utilisant une méthode d’essai développée en 1990 et décrit un produit que le fabricant ne manufacture évidemment plus tel que décrit parce que cette conception de la cloison date de 20 ans.

Est-ce que ceci peut se produire ?

Situation #A – jamais !  Situation #B – se produit régulièrement. 

La morale de l’histoire : « Ce n’est pas parce que c’est écrit que c’est vrai. » Si vous  achetez/spécifiez une cloison mobile et que l’acoustique est un des critères importants, vous devez à ce moment-là lire en entier et examiner soigneusement le résultat des essais sonores.  Voici quelques points à prendre en considération.

#1. Demander une copie complète de l’essai le plus récent effectué sur une cloison semblable à celle choisie et qui a la valeur du CTS que vous avez l’intention d’employer ou de spécifier.

#2. Confirmer que le nom de la compagnie pour qui l’essai a été effectué est  le même que la compagnie que vous avez l’intention d’employer ou de spécifier. En outre, que le nom de la compagnie qui fait les essais soit inscrit sur l’essai avec la confirmation que le laboratoire d’essais est accrédité NVLAP.  NVLAP est un acronyme pour le Programme Volontaire National d’Accréditation en Laboratoire.

#3. Comprendre que l’« ASTM E-90 » par lui-même n’est pas un test de son. C’est « la méthode standard d’essai » originale (1961) autour de laquelle le test de son est basé. « La procédure de l’essai » qui détermine la méthode d’évaluer le CTS de la cloison sera indiquée par le préfixe « E-90 » suivi d’un suffixe qui identifie l’année où l’essai a été accepté par le comité E-90 : exemple « E-90-09 ». E-90-09 devient alors la méthode d’essai employée pour déterminer la valeur du CTS. A part qu’en 1961, E-90 par lui-même est sans signification. En lisant le rapport d’un essai pour le son, recherchez pour E-90 suivi d’un nombre qui indique l’année de l’approbation par le comité E-90.

#4. Une règle générale veut que seulement les 4 derniers essais – actuellement ASTM E-90-99, E-90-02, E-90-04 ou E-90-09 – doivent être considérés comme acceptables. Selon une étude entreprise par un laboratoire acoustique indépendant accrédité (NVLAP), un fabricant essayant à nouveau un modèle particulier réaliserait, à chaque révision d’ASTM E-90, un abaissement des résultats du CTS de 2 à 5 parce que la norme continue de s’améliorer, d’évoluer  et de changer. Lire le rapport de l’essai pour déterminer la méthode d’essai utilisée pour atteindre la valeur du CTS. Si en date d’aujourd’hui, il est avant ASTM E-90-99 alors il est suspect.

#5. La méthode standard courante d’essai ASTM E-90 couvre un total de 15 pages, en majorité de nature technique avec les explications et les définitions. Les sections qui sont dédiées aux cloisons mobiles en particulier sont limitées.

La taille spécifique qu’un spécimen d’essai doit avoir n’est pas vraiment définie. Le spécimen doit  être assez grand pour inclure tous les éléments essentiels de construction dans leur taille normale et dans une proportion typique d’une utilité réelle. Cependant, la dimension minimum du spécimen sera de 2.4 m (7.87 pieds), il doit y avoir au moins deux modules complets (panneaux) et le spécimen doit être installé de la même façon qu’il le serait sur un chantier réel. C’est une croyance populaire d’avancer que les spécimens d’essais doivent être de 9′ de haut par 14′ de large et qu’il doit y avoir 4 panneaux au minimum plus une fermeture – Ceci n’est pas vrai. Vous pouvez, tel que mentionné ci-dessus, tester un spécimen de 2 panneaux, scellés aux deux extrémités a des montants de jambages fixes, chaque panneau étant approximativement de 47.5 ‘’ de large et obtenir une valeur du CTS.

Ce spécimen d’essai pourrait être approximativement de 62 pi.ca et avoir un total de 23.6 pi.lin de bordure (endroits potentiels pour un transfert du son) entre les panneaux ou entre les panneaux et les murs fixes. Comparer ceci au spécimen d’essai de 9’ x 14′ de Moderco (qui est la taille indiquée et la plus souvent employée par les fabricants) avec 4 panneaux. Il est logique de supposer que l’essai employant le spécimen plus petit atteindra un nombre plus élevé du CTS que le plus grand spécimen. Vérifier la taille du spécimen d’essai et le nombre de panneaux utilisés.

En conclusion, faites une lecture plus approfondie que simplement le nom et le nombre du CTS! Vérifier quand l’essai a été effectué, la méthode d’essai, où il a été effectué et la taille du spécimen, tout ceci devrait être défini avant que vous acceptiez l’essai comme indicatif de la qualité acoustique.

 Nomenclature :
CTS : Coefficient de Transmission Sonore
ASTM :Société Américaine pour les Essais et les Matériaux